Nouvelles acquisitions

Lire la suite : Nouvelles acquisitions

Années 2015 - 2016

Tous les ans, les collections du MND s'enrichissent avec des dons, des achats ou des versements administratifs. Nous vous présentons ici un objet et un document d'archives.

  • Plaque de baudrier Ier Empire

Lors d’une vente aux enchères, le MND a fait l’acquisition d’une plaque de baudrier datant du Ier Empire. Glissée sur le baudrier qui maintenait le sabre ou l’épée, la plaque fait partie des éléments qui composent le premier uniforme octroyé à l’administration des douanes et mis en place en 1800. Elle n’était alors portée que par les préposés, les officiers et sous-officiers ayant des insignes distinctifs de grades sur leur habit. Cette plaque est composée d’un support en bronze ou laiton sur lequel est apposée une plaque en cuivre estampée représentant l’aigle impériale couronnée et tenant le foudre de Jupiter entre ses serres ; au-dessus, l’œil de la vigilance, symbole douanier récurrent au début du Ier empire, est encadré par un phylactère portant la mention « Douanes Impériales ».
Plusieurs types de plaques de baudrier ont existé sous le Ier Empire, le modèle réglementaire n’étant pas toujours suffisamment précis pour limiter les variantes.

 

  • Commission de préposé à la police du commerce extérieur -  Régie nationale des douanes (1792)

Ce document d’archives acquis récemment par le Centre de documentation historique est une commission d’emploi de préposé des douanes. Ce titre d’investiture est remis au fonctionnaire après que celui-ci a prêté serment au tribunal. Il s’engage ainsi à respecter et à servir fidèlement l’Administration des douanes en exerçant les fonctions qu’on lui a attribuées. Dans ce document, le préposé Pierre Dominé, en s’engageant dans l’administration au poste de Rouen en 1792, obtient la permission du port d’armes utilisables uniquement dans l’exercice de ses fonctions. Il doit porter un écusson marquant son appartenance à la Régie des douanes sur lequel sont inscrits ces mots : « La Nation, la Loi et le Roi » avec l’exergue « Police du Commerce Extérieur ». Il veille à ce que les Voituriers ne dépassent pas les bureaux frontière sans y avoir justifié ou acquitté les droits, arrête les marchandises et denrées prohibées et en constate la saisie par des procès-verbaux. Le préposé doit remettre sa commission en cas de destitution ou démission de son emploi, la rapporter en cas de changement de poste ou d’avancement pour en avoir une nouvelle. Ce titre existe toujours actuellement, chaque agent s’engageant dans l’Administration des douanes reçoit sa commission d’emploi.

 Retrouvez les départements des collections et celles du CDH du musée.