Conférence : Les pélerinages maritimes

Lire la suite : Conférence : Les pélerinages maritimes

Vendredi 15 juin

Embarquez au coeur des pélerinages maritimes.

Cet évènement s'inscrit dans le cadre du 20e anniversaire du classement des "Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France" au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Les Chemins de Saint-Jacques en France sont en effet classés au patrimoine mondial de l’Unesco à travers 71 monuments, dont 3 sont à Bordeaux : la cathédrale Saint-André, la basilique Saint-Seurin et la basilique Saint-Michel. Pour marquer cet anniversaire, l’Association Bordeaux Compostelle en partenariat avec l’ACIR Compostelle propose de revivre la tradition du pèlerinage maritime laissé dans l’ombre du pélerinage terrestre : Bordeaux - La Corogne – St-Jacques-de-Compostelle en naviguant dans le Golfe de Gascogne. D’Angleterre et d’Irlande, du nord de l’Allemagne ou du Danemark, de la Frise et des Flandres ainsi que dans tous les ports de la côte Atlantique, les pèlerins embarquaient vers les côtes asturiennes et galiciennes.

Le pèlerin contemporain associe immanquablement au pèlerinage « le chemin » qu’il faut parcourir à pied. Or au cours de l’histoire, presque autant de pèlerins sont arrivés à Compostelle par voie maritime que par les chemins terrestres. Les pèlerinages maritimes sont une partie oubliée de l’histoire du pèlerinage compostellan, qui mérite d’être rappelée.

Adeline Rucquoi, spécialiste de l'histoire médiévale de la péninsule ibérique évoquera ce sujet :

"Le renouveau du pèlerinage à Saint-Jacques de Compostelle à partir du dernier tiers du XXe siècle a donné aux chemins de Saint-Jacques une importance extrême. C'est oublier que des milliers de pèlerins, au cours de l'histoire, se rendirent en Galice par voie maritime. Cela est évident pour ceux qui provenaient des îles: Grande-Bretagne, Irlande, Islande, mais la documentation révèle le départ annuel de nefs transportant entre 40 et 400 pèlerins depuis les ports de la côte atlantique (Bayonne, Bordeaux, La Rochelle, Nantes, le Ras Saint-Mathieu, Rouen, Boulogne-sur-Mer, Bruges, les villes allemandes de la Hanse, Ribe au Danemark, Dantzig au nord de la Pologne, etc.). Ces navires faisaient escale en divers endroits, notamment à Soulac, Talais ou Bordeaux, et un certain nombre de pèlerins choisissaient alors de rejoindre à pied Roncevaux et le camino francés alors que d'autre se réembarquaient et, après avoir visité le Saint-Sauveur d'Oviedo, mettaient pied à terre à La Corogne avant d'aller prier l'apôtre Jacques à Compostelle".

Cette rencontre est proposée en partenariat avec l'ACIR (Agence de Coopération Interrégionale et Réseau)

Rendez-vous

Vendredi 15 juin, de 18h à 20h. Accueil sans réservation, dans la limite des places disponibles

Cette conférence sera suivie d’une dégustation de vin