Nos oeuvres voyagent

Lire la suite : Nos oeuvres voyagent

ACTUELLEMENT

Trois tableaux aux couleurs de notre histoire à découvrir près de chez vous.

Cette année, le Musée national des douanes prête trois de ses oeuvres, issues du parcours muséal, pour des expositions temporaires.

"Cabane des douaniers, effet d'après-midi", Claude Monet, 1882

Oeuvre phare du parcours du musée, achetée lors d'une vente aux enchères au Japon, cette toile de style impressionniste représente une cabane dont la mission semble avoir été d'abriter tour à tour des douaniers et des pêcheurs. Cet abri, perché au bord d'une falaise de Pourville (Normandie), donnait accès à un pont de vue idéal pour les agents de surveillance qui pouvaient ainsi s'assurer qu'aucune embarcation ne lestait ses colis et marchandises sur les grèves.

À l’occasion des dix ans de son ouverture au public, le musée des impressionnismes a choisi de célébrer l’œuvre de Claude Monet (1840-1926), en la faisant dialoguer avec celle du peintre Jean Francis Auburtin (1866-1930). Malgré leurs différences (sociales, générationnelles) l'exposition met en avant leurs points communs tels que leurs talents de dessinateur et leur approche de la forme comme motif pictural.

Dépôt du Musée d'Orsay, prêté actuellement pour l'exposition "Monet-Auburtin, une rencontre artistique", Musée des impressionnismes, Giverny, 22 mars - 14 juillet 2019.

 

 

"Grenier à sel", Ecole anonyme, 18e siècle

Ce tableau représente le mode de fonctionnement d'un grenier à sel sous l'Ancien Régime.

Lieux de stockage d'une denrée essentielle et indispensable, les greniers permettaient d'entasser le sel sous la responsabilité de la Ferme Générale, une fois récolté. Le grenetier, officier du roi assisté des contrôleurs de la Ferme Générale, surveillait le travail des commis. Après avoir été stocké pendant deux ans pour en assurer le séchage et la bonification, le tas de sel durci était travaillé à la pioche par les commis qui le versaient dans une trémie. Cet orifice percé dans le plancher permettait l'écoulement du sel vers des minots (mesure de bois) avant qu'il ne soit remis dans des sacs en toile de jute scellés de la fleur de lys. Le contrôle de la vente du sel était alors garanti par la Ferme Générale, compagnie privée qui prélevait les impôts pour le compte du roi.

Le Département de la Vendée propose à l’Historial, un voyage dans le temps et dans l’espace à la découverte du SEL, indispensable à la vie, qui assaisonne nos assiettes et nous accompagne au quotidien. Cette exposition présente plus de 200 objets, documents, tableaux, photographies et échantillons de SEL qui témoignent de la longue et complexe aventure du SEL.

Le temps de cette exposition, vous pourrez découvrir au Musée national des douanes un fauteuil à sel, pourvu d'un coffre sous l'assise permettant de conserver le sel au sec (collection Logis de la Chabotterie, XVe siècle).

Dépôt de l'Association pour l'Histoire de l'Administration des Douanes, prêté actuellement pour l'exposition "UniverSEL", Historial de la Vendée, Les Lucs-sur-Boulogne, Giverny, 25 avril - 1er septembre 2019.

 

 

"Bord de mer à Larmor-Plage", Henry Moret, 1891

Fasciné par la beauté des paysages bretons, Henry Moret dépeint dans cette oeuvre le littoral morbihannais.

La scène est habitée de la présence de deux douaniers. Aisément reconnaissables à leur uniforme orné de la bande rouge garance, ils sont assis à flanc de colline et scrutent l'horizon. L'impression de calme et de tranquillité domine, accentuée par la touche légère du pinceau, l'attitude détendue des agents et la prééminence apaisante du bleu et du jaune pâle. C'est une oeuvre caractéristique de la symbiose qu'Henry Moret opère entre l'impressionnisme et le synthétisme.

L’exposition proposée par le musée de Pont-Aven dévoile des séries thématiques composées d’oeuvres significatives de ces artistes pour lesquels la Bretagne fut une grande source de captation et de possession de la lumière. Parmi eux, Henry Moret (1856-1913), Maxime Maufra (1861-1918), Gustave Loiseau (1865-1935), Ferdinand Loyen du Puigaudeau (1864-1930).
Influencé par Camille Pissarro (1830-1903), le peintre autodidacte Paul Gauguin (1848-1903) crée ses premières oeuvres dans le style impressionniste. Animées de touches vibrantes de couleurs, elles traduisent les perceptions de la lumière en plein air.

Au MND, nous vous invitons à découvrir le Capitaine Jacob à travers un portrait peint à la fin du XIXe siècle, issu des collections de Pont-Aven.

Prêt pour l'exposition "L'impressionnisme d'après Pont-Aven", Musée de Pont-Aven, 29 juin 2019 - 5 janvier 2020.

 

 

Vers le haut