Le rôle de la douane

Les services douaniers réalisent des contrôles quotidiens sur tous les vecteurs (maritime, aérien, routier,
fret express, fret postal...), que ce soit sur les passagers et sur les flux de marchandises. Ces contrôles donnent lieu à des saisies contentieuses d’ivoire, lesquelles sont poursuivies par une amende douanière ou font l’objet de poursuites judiciaires. Le Service National de Douane Judicaire (SNDJ) procède au démantèlement de circuits de fraude par suite de saisies douanières d’ivoire.

Enfin, la Douane coopère avec l’ensemble de ses partenaires publics (Ministère de l’écologie, Muséum national
d’histoire naturelle, Office national de la chasse et de la faune sauvage, Office central de lutte contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique, associations...) et privés (ONG Traffic, IFAW1, experts...), nationaux et internationaux (attachés douaniers, autorités répressives de l’Union Européenne, Enforcement group, secrétariat CITES, OMD, EUROPOL...) pour lutter contre les trafics d’ivoire.

Sa forte capacité de travail en réseau avec ses partenaires, son expertise et sa grande réactivité opérationnelle lui permettent de procéder, chaque année, à d’importantes saisies d’ivoire. En 2014, 85 constatations contentieuses ont été réalisées donnant lieu à la saisie d’ivoire brut ou travaillé provenant notamment de Guinée équatoriale, du Cameroun, du Nigeria, du Congo, pour un poids de 230 kg, auxquels il convient d’ajouter 406 articles. Les plus importantes saisies ont été réalisées sur le vecteur aérien, principalement à l’aéroport de Roissy Charles De Gaulle.

9 février 2015

Les agents des douanes de Lorient saisissent une défense travaillée et deux pieds d’éléphant, dans un déménagement en provenance d’Afrique du Sud.

6 Mai 2015

Les agents des douanes de Dijon saisissent dans les locaux d’un commissaire-priseur 50,4 kg de morceaux d’ivoire brut.

27 Mai 2015

Les agents des douanes de Roissy saisissent 136 kg d’ivoire brut d’éléphant (37 morceaux) en provenance de RDC et à destination du Vietnam, soit une valeur sur le marché illicite de 40.740 €.

12 août 2014

Six défenses d’éléphant dissimulées dans les pieds de deux tabourets.