Aimé Pommier, douanier passionné

Au Col de Coux, frontière franco-suisse. Aimé Pommier en 1950

Né le 22 mai 1917 à Marseille d’un père employé des tramways de Marseille et d’une mère couturière, Aimé Eugène Pommier intègre l’administration des douanes en 1936 à l’âge de 19 ans, en qualité de vérificateur. Il est affecté à Paris jusqu’à la fin de l’année 1939.
Mobilisé au début de la guerre, il est envoyé à Avord (Cher) dans un camp d’entraînement de l’armée de l’air. Détaché ensuite à Lyon, puis instructeur à Dinard, il est remis à la disposition de l’administration en mai 1940 et affecté à la recette principale de Paris, rue de la Douane (aujourd’hui rue Léon Jouhaux). Il rejoint par la suite la Direction générale des douanes, où il travaille longtemps à la division de la répression de la fraude et du contentieux. Il achève sa carrière en 1981 comme receveur régional à Amiens.

Cérémonie de fin de stage à l’École Nationale des Brigades des Douanes La Rochelle, 1968

En parallèle de ses activités professionnelles, Aimé Pommier, passionné de photographie et de cinéma, a aussi accompagné la vie et les évolutions de l’administration en étant son photographe. De 1947 à 1972, il a ainsi réalisé plus de 8 000 clichés et une vingtaine de films en noir et blanc à but documentaire et pédagogique dont Douaniers dans les neiges et La visite des voyageurs. L’ensemble de ses productions constitue un extraordinaire corpus de l’histoire de la douane, témoignage des missions et des conditions de vie et de travail des agents.
Ses photographies réalisées lors des nombreux déplacements en France et Outremer ont permis d’illustrer les articles de la publication administrative Journal de la Formation Professionnelle - Vie de la Douane dès 1950.

Tournoi de ski Aimé Pommier dans un hélicoptère de l’administration des douanes Autrans (Isère), 1969

"Instigateur et animateur de la section cinéma de la Direction générale des douanes, Aimé Pommier est également à l’origine de nombreuses avancées technologiques au sein de son administration". (1)
Il a été par ailleurs le président et l’animateur du club de photographie du Ministère des Finances de 1954 à 1974. De 1984 à 2010, secrétaire général de la Société Métrique de France et responsable de la publication du bulletin trimestriel dont il est le principal rédacteur, Aimé Pommier devient l’un des plus grands spécialistes nationaux des poids et mesures.
Pour l’ensemble de son oeuvre et pour ses qualités humaines, le directeur général des douanes décide de lui attribuer la Médaille d’honneur des douanes. Cette distinction lui est remise le 11 mai 2012 à son domicile. À cette occasion, il a évoqué ses nombreux souvenirs de photographe des douanes. Il décède en 2013 à l’âge de 96 ans.

(1) Douane et cinéma : entre films et archives, étude d’une section cinéma dans l’administration française de 1947 à 1973. Mémoire de Mathieu Mallaisé, 2004, p. 67.