Des écoles pour les douaniers

Les lauréats des concours, généralisés à partir de 1907, bénéficient d’une formation initiale d’une durée de quatre à douze mois, selon leur grade. Pour les accueillir, l’administration a développé différentes écoles.

Inauguration de l’école des préposés Montbéliard, 1951

La cérémonie d'inauguration de l’école des préposés Montbéliard a lieu le 15 décembre 1951 dans la cour du château. Les défilés des élèves sont accompagnées de la musique des douanes de Marseille. Le premier groupe motocycliste douanier, encore en apprentissage à Paris, accentue le renouveau des formations. L’école de Montbéliard commence en effet à former les matelots et les motocyclistes.

École des brigades des douanes de Montbéliard, 1951

L’École d’application de Montbéliard, première école douanière ouverte en 1938, assure la formation théorique des  préposés. Stoppé en 1939 par la Seconde Guerre mondiale, le recrutement reprend en 1946 au Château de Montbéliard. Réorganisant ses écoles en 1950, l’administration décide de célébrer l’inauguration de l’École nationale des brigades des douanes et de marquer ainsi l’évolution de la formation.

École des brigades des douanes de Montbéliard, salle de cours, 1952

Face au manque de place, l'école de Montbéliard ferme en 1967 au profit de La Rochelle où s’installe l’École Nationale des Brigades des Douanes.

Ecole de ski des douanes de Morzine, 1950

Après la Seconde Guerre mondiale, la douane dispose de peu d’agents dans les brigades de skieurs pour lutter contre la fraude locale au niveau des frontières en montagne, qui concerne de petites quantités d’objets prohibés ou de grande valeur (horlogerie, capitaux, or...). Les réformes de 1950 réorganisent la formation des douaniers skieurs : pour compléter les stages encadrés par l’armée dans la commune des Rousses (Jura), une nouvelle école de ski est créée à Morzine en Haute-Savoie.

École Radio-Marine d'Agay, 1963

En 1959 ouvre l’École Radio-Marine d'Agay (Var), destinée à la formation du personnel maritime des douanes, jugée plus opportune sur la côte varoise que dans le Doubs. Elle est fermée en 1967, comme celle de Montbéliard, au profit de La Rochelle où seront formés l'ensemble des agents spécialistes (maîtres de chiens, motocyclistes, marins...)

École Nationale des Brigades des Douanes de La Rochelle, 1968

L’École Nationale des Brigades des Douanes de la Rochelle ouvre en 1967. Elle assure la formation des agents des catégories B et C portant l'uniforme. Les locaux, agrandis et modernisés au fil des années, répondent aux besoins des stagiaires tant pour l’enseignement théorique que technique et pratique (radio, mécanique, stand de tir, terrain d’entraînement...).

École Nationale des Douanes de Neuilly, 1950

L’École Nationale des Douanes naît officiellement le 1er septembre 1947, en accueillant la première session    d’inspecteurs-élèves dans des locaux parisiens provisoires. Elle investira trois ans plus tard ses locaux   permanents sur un terrain de 3 000 m2 acquis par l’administration des douanes, au nord-ouest de Neuilly- sur-Seine.

Ecole Nationale des Douanes de Neuilly, 1950

La troisième session des inspecteurs-élèves est la première à bénéficier des nouvelles installations en 1950. Dans les années 1990, l’École Nationale des Douanes n’est plus adaptée aux nouvelles méthodes d’enseignement. Le déménagement de l’école à Tourcoing se fait en 2003 pour offrir aux inspecteurs-élèves des locaux spacieux et parfaitement adaptés à l’évolution des méthodes et des techniques de formation des cadres de la Douane.