La démarche photographique de Nicolas Fussler

Quelques dates

Photographe strasbourgeois, né en 1975. Après un Brevet de Maîtrise en Photographie à l'Institut Supérieur National de l'Artisanat de Metz en 1997, Nicolas Fussler a obtenu une Maîtrise de Sciences et Techniques en Photographie et Multimédia en 1999, à l'université Paris VIII Saint Denis.

Photographe indépendant, Nicolas Fussler vit et travaille aujourd’hui à Paris. Il est spécialisé dans la photographie de studio et d’architecture et collabore avec des architectes pour exprimer grâce à ce médium la dimension artistique de leurs projets. Nicolas Fussler poursuit actuellement sa démarche et son questionnement artistique par son travail sur les frontières, mais en élaborant des recherches sur les « Traces » et les « Limites de Paris».

La démarche photographique

La notion de frontière, lieu de passage, porte, seuil, intéresse au plus haut point Nicolas Fussler, qui en a fait un axe de son travail. Les accords de Schengen, effectifs depuis 1995, vont avoir pour conséquences collatérales la disparition des frontières internes en Europe et donc l’abandon progressif des postes de douane sur ces frontières. Les notions de frontière, de ligne de démarcation artificielle, matérialisées par toute sortes de signes dont font partie les postes de douane, sont les sujets de prédilection du photographe. Son projet le mène dans la recherche d’éléments qui révèlent le tracé de cette ligne-frontière suggérée par des démarcations naturelles (montagnes, fleuves…) ou la présence d’architectures fonctionnelles. Les postes de douane illustrent cette architecture liée aux servitudes des flux transfrontaliers. Dans le cadre de l’exposition présentée au Musée national des douanes, un seul type de marquage de la frontière a été choisi : les postes de douane.

La démarche photographique de Fussler se trouve à mi-chemin entre le documentaire et le travail de mémoire. Entamée en 1998 avec une première série dans sa région d’origine, il l’a menée sur les autres frontières françaises, toujours dans une démarche artistique et documentaire [...].

Fagny Crédit photo : N. FUSSLER

Poste frontière

France, commune de Breux, Fagny

2008

A la frontière franco-belge, Fagny est une ville située sur le territoire français. Ce poste ressemble presque à une cabane. Le bois demeure omniprésent dans cette construction, il rappelle les constructions douanières du littoral. Tolérées par l’administration jusqu’en 1894, ces cabanes de fortune ne devaient que servir de refuge et de lieu de repos.

Scheibenhard Crédit photo : N. FUSSLER

Aubette

France, Scheibenhard

2007

Cet édifice douanier, de dimensions réduites, se trouve sur la frontière franco-allemande. L’allure de cet ancien poste frappe par sa petitesse, avec ce soubassement couleur taupe, aux murs d’un bleu pastel, aux tuiles orangées et à la fenêtre fleurie. Peu conventionnelle, sa représentation est éloignée de l’architecture d’un poste frontière classique.

La pierre Saint-Martin Crédit photo : N. FUSSLER

Poste frontière

Arette, col de Soudet, lieu-dit La Pierre-Saint-Martin

2009

Ce poste, du fait de sa localisation, prend l’apparence d’un chalet de montagne. Il se trouve en effet sur la frontière franco-espagnole, dans les Pyrénées, sur la route internationale d’Arette-Isabe, au col de Soudet, au lieu-dit La Pierre-Saint-Martin. Ce « chalet de montagne» sur deux niveaux a été construit en 1973, et été effectif dès lors. Il demeure aujourd’hui fonctionnel, puisqu’il abrite un poste de sécurité de ski, pour cette station familiale.

Coll dels Belitres Crédit photo : N. FUSSLER

Aubette

Espgane, Coll dels Belitres, Portbou

2009

Ce petit édifice se situe sur le territoire espagnol, et porte le nom de Col des Balistres du côté français. Si son architecture est loin de nous y faire penser, il s’agit tout de même d’un poste de douane. Ses dimensions réduites n’enlèvent rien de son aspect extérieur imposant, bâtiment central carré, tout en pierres, crénelé, aux petites ouvertures, et orné à l’un de ses angles d’une tour circulaire coiffée d’un dôme, également en pierre. Cette architecture particulière est calquée sur celle des châteaux médiévaux destinés à la défense du territoire [...].

Sao Leonardo de Galafura Crédit photo : N. FUSSLER

Bureau de douane

Portugal, Villanueva de Fresno, Sao Leonardo de Galafura

2003

Situé sur la frontière hispano-portugaise, ce poste de douane revêt une forme originale. Le long de la route, à quelques centaines de mètres seulement de son homologue espanol, ce poste se trouve hors de la ville la plus proche, Villanueva de Fresno. Son architecture est conditionnée par sa fonction, puisqu’il présente des spécificités architecturales, compréhensibles uniquement lorsque l’on connait son rôle de poste de douane.