L'indochine (1862 - 1954)

Au 19e siècle, l’Indochine est constituée du Royaume d’Annam, du Laos et du Cambodge. Le Royaume d’Annam est composé du Tonkin au nord, de l'Annam, et de la Cochinchine au sud. Au cours de ce siècle de nombreux évènements politiques et militaires marqueront l'histoire conjointe de ce territoire et de la France. Si le sud de la Cochinchine devient une colonie française dès 1862, il faudra attendre 1875 pour voir les premiers douaniers français débarquer en Indochine. Ils s'installeront d'abord à Haïphong (Tonkin) puis l'année suivante à Hanoï (Tonkin) et à Quinhon (Annam). Ces agents étaient mis à la disposition du Royaume d'Annam pour assurer le dédouanement des marchandises dans ces trois ports. Ces derniers avaient été ouverts au commerce étranger en application du traité du 15 mars 1874, par lequel le Royaume d'Annam reconnaissait également la souveraineté française sur la totalité de la Cochinchine.

En 1882, des "pirates" chinois occupent la haute vallée du Fleuve rouge au Tonkin, ce qui entrave la liberté du commerce reconnue par le traité de 1874. La France met à profit cette situation pour faire pression sur le Royaume d’Annam et envoie le commandant Rivière à Hanoï avec six cents hommes. Son assassinat le 19 mai 1883 suscite une énorme émotion en France, où des crédits militaires sont alors votés pour que la conquête de l’Annam et du Tonkin puisse commencer. Dès l'été 1883, trois-mille hommes participent aux opérations militaires et durant plus de dix ans de nombreux renforts seront envoyés en Indochine. Les dernières poches de résistance dans la haute région tonkinoise seront enlevées en 1894 et 1895.

Le 17 octobre 1887, l'union douanière indochinoise est instituée. Elle comprend une direction de la Cochinchine et du Cambodge établie à Saïgon et une direction de l'Annam et du Tonkin installée à Hanoi. Elle seront réunies en 1897 pour constituer les Douanes et Régies de l'Indochine placées sous l'autorité d'un directeur installé à Hanoï. Elles disposeront d'environ deux mille agents et en 1908 l'Indochine comptera trois cent soixante implantations douanières, dont cent neuf en Cochinchine. Après le début de la guerre d'Indochine au Vietnam (ex Royaume d'Annam) en 1946, les divers services administratifs seront progressivement transférés par la France aux autorités nationales du Vietnam, du Cambodge et du Laos devenus indépendants dans le cadre de l'Union Française. La défaite de la France à Dien Bien Phu en 1954 marquera le retrait français d’Indochine après huit ans de guerre.

Indochine (1862 - 1954)

Extrait issu de L' "Atlas colonial français, colonies, protectorats et pays sous mandat", P. Pollachi, Paris, L'illustration, 1929.

Photographies argentiques, 1929

Photographies argentiques, 1929, collection du MND, n°inv A11605.
Indochine, douanier.

Photographies argentiques, 1929

Photographies argentiques, 1929, collection du MND, n°inv A11600.
Indochine, recette des douanes

Photographie argentique, 1929

Photographie argentique, 1929, collection du MND, n°inv A11575.
Baie d'Ha Long, Golfe du Tonkin, Indochine - Douanier colonial sur la "Bonite".

Carte postale, début 19e siècle

Carte postale, début 19e siècle, collection du MND, n°inv 2005.5.49. 
Saigon, Cochinchine - Le Quai de Belgique et la Douane, collection Paulussen.

Carte postale, vers 1930

Carte postale, vers 1930, collection du MND, n°inv 996.123.1.
Une chaloupe de la douane en tournée, Cochinchine.

Carte postale, vers 1907

Carte postale, vers 1907, collection du MND, n°inv 996.122.1.
Moncay, Tonkin - Habitations en paillottes qui se trouvent en face la recette des douanes. La croix indique l’endroit où tomba Chaillet contrôleur des douanes en 1894, Éditions Victor Fiévet.

Photographie argentique, vers 1940

Photographie argentique, vers 1940, collection du MND, n°inv A11549.
Indochine - Quatre agents des douanes et un agent journalier.

Photographie argentique, 1929

Photographie argentique, 1929, collection du MND, n°inv A11562.
Indochine, 1929 - Portrait d’un douanier colonial