Les États du Levant (1920-1943)

Syrie et Liban

À la fin de la Première Guerre mondiale, la Société des Nations donne mandat au gouvernement français sur la Syrie et le Liban afin de constituer des États et de guider leur administration. La France envoie donc le général Gouraud comme haut commissaire de la République pour engager l’organisation administrative et politique du pays. L’armée chérifienne conduite par l’émir Fayçal, opposé à la gestion française du territoire, est mise en déroute le 24 juillet 1920. Suite à cet évènement, l’État du "Grand Liban" est proclamé le 1er septembre 1920 par le général français. Le reste du territoire déclaré le 1er janvier 1925 constitue quant à lui l’État de Syrie. Lors de sa prise en charge par la France, le haut commissariat de la République doit se préoccuper de l’organisation d’un service douanier dans chacun des États. Un directeur des douanes métropolitain, avec le titre d’inspecteur général, est désigné pour assurer le contrôle de ces services. Trois inspecteurs généraux se succèderont ainsi pendant la période, notamment M. René Gombault de 1930 à 1934, qui était depuis 1926, directeur délégué aux douanes syriennes d'Alep.

Deux directions des douanes sont créées avec des ressortissants syriens et libanais : la direction des douanes syriennes à Alep et la direction des douanes libanaises à Beyrouth. La douane française joue également un rôle très actif dans l’organisation et le fonctionnement de ces administrations locales. Durant toute la période du mandat, un certain nombre de fonctionnaires métropolitains (le chiffre d’une centaine a été évoqué) a servi dans les États du Levant. Au Liban, le contrôle douanier le plus important est installé au port de Beyrouth, principale voie d’entrée commerciale et maritime pour accéder aux États du Levant ainsi qu’à l’Irak et la Perse. En Syrie, les principaux postes de contrôle sont répartis dans tout le territoire jusqu’aux frontières turque, irakienne et transjordanienne. En 1943, les deux États, devenus entre-temps des Républiques, affirment leur indépendance, ce qui met fin au régime du mandat.

Les États du Levant (1920-1943)

Extrait issu de L' "Atlas colonial français, colonies, protectorats et pays sous mandat", P. Pollachi, Paris.
L'illustration, 1929.

Photographie argentique, 1932

Photographie argentique, 1932, collection du MND, n°inv 2351.
Beyrouth, Liban - La nouvelle douane.

Photographie argentique, 1932

Photographie argentique, 1932, collection du MND, n°inv 2975.
Issues de l'album appartenant à René Gombault, représentant de l’administration des Douanes en sa qualité d’Inspecteur Général des Douanes des États du Levant.
Don au musée : Mme Jeanne Gombault, sa fille, en 1999.

Photographie argentique, 1932

Photographie argentique, 1932, collection du MND, n°inv 2975.
Issues de l'album appartenant à René Gombault, représentant de l’administration des Douanes en sa qualité d’Inspecteur Général des Douanes des États du Levant.
Don au musée : Mme Jeanne Gombault, sa fille, en 1999.

Photographie argentique, 1932

Photographie argentique, 1932, collection du MND, n°inv 2335.
Beyrouth, Liban - La nouvelle Douane.
Cet édifice, dont la première pierre fut posée le 8 mars 1932, se trouve sur les terrains du port, entre les nouveaux magasins douaniers et les hangars de l’Air Orient.