Bâtiment

Découvrir le lieu

Le Musée national des douanes est situé dans l'Hôtel des Fermes du Roi. Ce fleuron du patrimoine douanier est également un bâtiment emblématique du Bordeaux du 18e siècle. Il a été construit entre 1735 et 1738 spécifiquement pour accueillir la Ferme Générale, compagnie privée, ancêtre de la douane sous l'Ancien Régime, qui prélevait pour le compte du roi les droits et taxes sur les marchandises.

Le bâtiment abrite encore de nos jours les services douaniers puisque l'on y trouve la Direction Interrégionale des Douanes de Bordeaux. Il s'agit donc d'un lieu rare du fait de la continuité de l'occupation de ces lieux depuis le 18e siècle. L'Hôtel des Fermes du Roi borde la Place de la Bourse : conçue par l'architecte royal Jacques Gabriel, cette ancienne Place Royale a profondément modifié la physionomie de la ville. Unique place maritime en France, la Place de la Bourse est un lieu incontournable pour ceux qui découvrent Bordeaux et ses quais, classés en 2007 au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Découvrir le bâtiment

La façade de style classique dessinée par Jacques Gabriel est remarquable par l'équilibre de ses proportions. Le bâtiment s'organise autour d'une cour rectangulaire qui recevait les marchandises avant et après le dédouanement. Les frontons ont été réalisés par le décorateur flamand Jacques Verbeeckt, qui a également conçu la fontaine dite « à congélations » du fait de ses motifs décoratifs, adossée au mur de la cour intérieure.

Si la magnifique halle de dédouanement qui héberge le musée a connu des transformations dès la fin du 18e siècle, c'est dans sa version originelle qu’on la découvre aujourd'hui grâce aux travaux de restauration entrepris par l'administration en 1982. Les cloisons et entresols qui dénaturaient ce vaste magasin destiné à recevoir les marchandises ont été supprimés. La rénovation de l'éclairage a été entreprise en 2007. On embrasse aujourd'hui d’un seul coup d’œil ses 40 mètres de long, ses 16 piliers et ses superbes voûtes désormais éclairées.

 

L'arrêté du 13 décembre 1961 classe la totalité des façades et toitures du bâtiment, ainsi que le sol pavé de la cour et sa fontaine adossée au mur est (classé depuis 1914, non visitable) au registre des Monuments Historiques.